Le pôle accueil d’urgence de nuit

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, nous souhaitons vous présenter plus en détail le pôle accueil d’urgence de nuit de la Maison du Bonheur

Le pôle accueil sera ouvert de 18h à 8h avec un veilleur de nuit qui en assurera la sécurité. Les femmes seront admises de 18h à 20h, heure à laquelle l’accueil fermera ses portes pour la nuit. Chaque femme (seule ou avec enfants) sera accueillie par une équipe de travailleurs sociaux et une infirmière épaulées par des bénévoles qui évalueront ensemble ses besoins immédiats et qui l’installeront dans sa chambre avec salle de bain et WC privatifs.

En effet, c’est notre volonté d’accueillir les femmes à la rue dans un cocon où elles et leurs enfants se sentiront en sécurité car une fois la nuit tombée, les femmes errantes sont particulièrement exposées et doivent se cacher pour échapper à la violence de la rue. Il n’y a pas d’endroit où elles puissent se sentir en sécurité si ce n’est dans un lieu qui leur soit réservé. C’est pourquoi notre volonté était d’offrir à ces femmes un accueil qui réponde à leurs besoins spécifiques pour les faire se sentir en sécurité et oublier la rue un instant.

Des chambres individuelles

Nous avons donc souhaité équiper chaque chambre d’un lit simple et d’une mezzanine permettant d’y installer les enfants. Un espace est prévu sous la mezzanine afin d’y placer un lit parapluie pour les bébés ainsi qu’une poussette ou des affaires personnelles. Nous avons fait en sorte que ce lieu ressemble non pas à un lieu d’accueil social mais à un lieu chaleureux et confortable. Les lits seront équipés de bons matelas pour un sommeil réparateur et la décoration sera de nature apaisante afin que chaque femme s’y sente chez elle. Ainsi, entre 18h et 21h, les femmes s’installeront dans leurs chambres, prendront soin d’elles et pourront laver leurs vêtements grâce à une buanderie équipée de lave-linge et de sèche-linge. Des fers avec planches à repasser seront également mis à leur disposition.

Hygiène et sécurité

Il faut savoir que l’hygiène, avec la sécurité, sont les principaux enjeux pour toutes les femmes à la rue et un véritable problème lorsqu’elles ne trouvent pas d’endroit pour se laver où elles se sentent en sécurité. C’est en quelque sorte comme si on leur demandait de choisir entre leur hygiène et leur sécurité car l’espace public n’est pas adapté aux femmes et elles s’arrangent comme elles le peuvent pour faire une toilette rapide dans les bars, les restaurants ou sur les autoroutes. Parfois aussi elles font une petite toilette avec une source d’eau dans un parc, en plein jour. Or, se sentir propre contribue avant tout à garder une estime de soi mais également à éviter certaines maladies comme les problèmes de peau, la gale ou encore les poux.

Pour mesurer l’importance que revêt un bain ou une simple douche pour une femme errante, nous pouvons vous raconter l’histoire d’une femme rencontrée lors de nos maraudes qui n’avait pas pris de bain depuis 4 ans. La seule idée de pouvoir se laver de la tête aux pieds la remplissait de joie. Il nous est difficilement imaginable de ressentir tant de joie face à une pratique aussi anodine que celle de prendre sa douche. Pourtant, cela signifie beaucoup pour toutes ces femmes que nous accompagnons.

Dîner et petit-déjeuner

Les femmes pourront prendre un repas chaud le soir qui sera préparé sur place dans nos cuisines et servi entre 19h et 21h. Le réfectoire sera équipé de tables à manger et de chaises et nous comptons y aménager également un coin salon plus cosy avec des sofas et des fauteuils ainsi qu’une télévision afin que les femmes se retrouvent et recréent le lien social qui leur manque tant. Le matin, les femmes pourront prendre leur petit-déjeuner sur place et à partir de 8h du matin, l’accueil fermera ses portes. Les femmes auront ainsi le temps nécessaire pour faire leurs démarches et elles pourront également fréquenter le pôle sportif gratuitement pendant la journée (nous vous présenterons le pôle sportif très prochainement).

Dans le pôle accueil, nous installerons le bureau de direction ainsi que la salle de réunion.

De plus, des locaux sont prévus spécifiquement pour :
➢ Les stocks alimentaires
➢ Le stock de produits d’hygiène féminine
➢ Le matériel paramédical
➢ Les produits d’entretien

Nous espérons que ces informations vous permettront de réaliser à quel point un lieu d’accueil de nuit dédié aux femmes est nécessaire à Grenoble afin de les protéger de la rue. On estime qu’en moyenne, une femme sans-abri est agressée toutes les huit heures : violences physiques, agressions sexuelles et viols.

Soutenez notre projet :

https://www.helloasso.com/associations/bien-etre-pour-elles/collectes/lamaison-du-bonheur

2 réponses
  1. GUEDOUAR
    GUEDOUAR dit :

    Selem alikoum bien être pour elles !
    Ce que vous faites est extraordinaire !
    Kallah vous récompense et vous accorde ce qu’ils vous faut pour ouvrir cette maison du bonheur !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *