Nouvelles activités bien-être chez Bien-Être Pour Elles

Le cœur même de l’association Bien-Être pour Elles finalement, c’est de prendre soin des femmes. De toutes les femmes. C’est même l’origine de l’association. Comme vous le savez sûrement, nous avons commencé en proposant des sessions de natation et des cours de self-défense hebdomadaires. Depuis, nous essayons de diversifier les activités de bien-être proposées aux femmes. En effet, 3 professionnelles du bien-être physique et émotionnel nous ont rejoins pour donner un peu de temps aux femmes qui en ont le plus besoin. Massage sensitif, acupuncture et développement personnel… retour sur les nouvelles activités bien-être ! 

 

Autour d’un café au local d’accueil de l’association Bien-Être pour Elles, nous avons pris le temps de découvrir 2 des bénévoles professionnelles qui proposent leurs services à moindre coût pour les femmes adhérentes de l’association, Lauriane et Emina. Elles travaillent toutes les deux au CHU, mais c’est Lauriane qui a parlé de l’association à Emina. Pour cette dernière, ce fut une évidence de l’accompagner dans cette nouvelle aventure.

Dans cet article, on vous emmène avec nous pour découvrir le parcours de ces deux femmes au grand coeur. 

 


Le développement personnel avec Lauriane

Mère de 3 enfants, Lauriane exerce en tant qu’auxiliaire de puériculture à la maternité du CHU de Grenoble. Son quotidien : aider et accompagner ses patientes le mieux possible. Mais son envie grandissante d’apporter tout son soutien à ses patientes l’a poussé à vouloir comprendre pourquoi, selon certains événements, chez certaines familles, le moment de la naissance pouvait se déroulait de manière si différente. C’est ainsi qu’elle s’est dirigée vers différentes études complémentaires, dont la PNL, l’hypnose, ou encore l’écoute active.

Désensibilisation émotionnelle et PNL pour apprendre à bien rencontrer l’autre

Lauriane a donc suivi des formations dans le décodage biologique, méthode qui permet de comprendre l’origine, l’événement qui a pu déclencher une douleur ou une maladie. Elle a aussi appris la Programmation Neuro-Linguistique, un modèle de communication, d’apprentissage et de changement, qui, selon elle, permet de «bien rencontrer l’autre».

Elle pratique également la méthode DECEMO (Désensibilisation des Charges Émotionnelles), qui permet de désensibiliser les émotions relatives aux souvenirs, notamment les expériences traumatiques, les chocs et blocages émotionnels, ainsi que les phobies.

Hypnose et écoute active : comment se reconnecter avec ses besoins

Pour élargir encore ses connaissances, Lauriane a suivi une formation d’hypnose. Selon elle, « un hypnotiseur, c’est un thérapeute qui accompagne l’inconscient » et permet de se «reconnecter avec ses besoins».

L’hypnose peut se pratiquer au cours d’une séance dédiée ou au cours d’une conversation, sans s’en rendre compte – c’est ce qu’on appelle «l’hypnose conversationnelle».

Elle met l’accent sur la nécessité d’écouter les autres, mais aussi soi-même, toujours avec bienveillance. C’est pourquoi elle défend une démarche de non-jugement, d’accompagnement, d’écoute auprès des femmes, pour les mener vers leurs objectifs.

 

« Aider les autres nous fait grandir »

Lauriane a ressenti le besoin de transmettre son savoir, de rendre accessibles ses outils à des femmes ayant peu de moyens. C’est pourquoi elle s’est dirigée vers l’association Bien-Être pour Elles : pour proposer son aide à des femmes dans le besoin.

Les séances auprès de ces femmes lui permettent de grandir elle-même, de se perfectionner encore et encore, mais surtout de redonner confiance aux autres et de «donner du temps à une femme, qui n’est pas forcément écoutée ». Ce qu’elle souhaite, c’est « mettre de la lumière dans les blessures » des femmes qui viennent la rencontrer.

Un véritable « lâcher prise » avec les séances d’acupuncture d’Emina

Emina, sage-femme et mère de 2 enfants, a passé son diplôme universitaire en acupuncture obstétricale à Nîmes et le pratique en salle de naissance. Elle a connu l’association par le biais de Lauriane et a intégré l’équipe de bénévoles pour «apporter quelque chose aux gens, les aider».

Pour avoir de véritables effets sur le long terme, l’acupuncture doit se faire sur plusieurs séances, espacées de 2 semaines minimum entre chaque séance. La première séance permet à Emina de découvrir le corps de la patiente, pour pratiquer et l’aider au mieux, et dure généralement 1 heure.

D’après les premiers témoignages de nos bénéficiaires, Emina a su faire des miracles. Toutes décrivent la même sensation : celle d’un soulagement, de lâcher-prise, ressentis dans tout le corps. Elles louent la douceur d’Emina, qui a su les faire se sentir à l’aise, en sécurité. Exactement l’objectif de Bien-Être Pour Elles.

 

La « bulle de bienveillance » des massages sensitifs de Murielle

Parmi le trio des activités bien-être, nous comptons également Murielle, formée dans le massage sensitif.

Le massage est doux, profond. Selon les témoignages, Murielle «vous enveloppe dans une bulle de bienveillance et d’amour », qui procure bien-être, détente et libération des tensions. Des mots forts, qui nous réconfortent dans l’idée que nos actions auprès de ces femmes sont indispensables. Et que nous sommes chanceux d’avoir des professionnelles comme Emina, Lauriane et Murielle, qui ont compris à quel point il était important d’apporter de la douceur à des femmes qui vivent (souvent) tout le contraire. À quel point une heure de leur temps peut changer le cours de la vie de ces femmes. 

 


Un moment bien-être ouvert à toutes les femmes…

Toutes les séances sont prodiguées dans notre point d’accueil, dans une salle spécialement aménagée, à l’ambiance zen et chaleureuse. Un lieu idéal pour passer un agréable moment de détente et de recentrage sur soi. Lauriane, Emina et Murielle proposent leurs soins aux adhérentes, à des prix préférentiels ainsi qu’aux femmes en situation de précarité, à un prix symbolique en fonction de leurs moyens. En effet, toutes les femmes ont le droit au bien-être, qu’il soit physique ou psychique.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.