Bien Etre Pour Elles – Toute l’actu !

Ce premier trimestre, l’association a mis en place de nouvelles initiatives et agrandit son équipe ! On fait un petit point sur l’actu du moment ? C’est parti !

Allez faire un tour sur notre compte Instagram !

Nous tenons tout d’abord à remercier notre nouvelle bénévole qui a repris la gestion de notre compte Insta ! Merci à Laurianne pour sa disponibilité et pour son engagement à nos côtés.

Nos dernières initiatives :

On a réalisé notre première sortie Sylvothérapie ! Qu’est-ce que c’est ? Simplement une pratique apaisante qui consiste à aller au contact de la nature et à enlacer un arbre. Grâce à cette pause loin de la ville et de ses soucis, certaines personnes parviennent à réduire leur stress, leur tension artérielle ou même leur taux de cortisol !

sylvanothérapie près de Grenoble

Nous avons donc enfilé nos chaussures de marche et permis à nos adhérents de profiter avec nous de cette journée bien-être !
Ce n’est pas la première fois que nous organisons des sorties dans la nature, nous avons constaté les effets positifs de ces escapades au vert pour les femmes ou les familles en difficulté que nous suivons. La sylvothérapie est donc un outil de plus que nous sommes ravis de mettre à disposition des personnes qui en ont besoin !
Les balades en nature sont réalisées régulièrement avec les bénévoles, si vous aussi vous avez besoin de vous évader un peu, rejoignez-nous !

se ressourcer auprès des arbres

Dans la presse

Un article sur Bien-Etre pour Elles est paru dans le Dauphiné ! Merci à leur équipe de mettre en valeur le travail que nous essayons d’accomplir chaque jour à Grenoble. C’est très important pour nous de gagner en visibilité sur cette cause qui nous tient à cœur depuis plus de 15 ans, et c’est aussi grâce aux journalistes que nous pouvons toucher de nouveaux donateurs ou bénévoles qui n’auraient jamais entendu parler de nous !

 

un article au sujet de BEPE dans la presse localeOn parle de BEPE dans la presse

L’accueil de Nuit

On relance la cagnotte pour notre Centre d’accueil d’urgence de nuit pour les femmes en difficulté !

Depuis le lancement de la campagne, nous avons récolté plus de 38 000 € ! Pour les semaines à venir, le challenge est le suivant : récolter 10 000 € supplémentaires pour progresser dans ce projet d’accueil pour femmes en situations difficiles. Un projet qui pourrait changer l’avenir de beaucoup d’entre elles.

On a besoin de vous, ensemble nous pouvons y arriver ! Nous espérons vraiment que 2021 sera l’année où la Maison du Bonheur verra enfin le jour.

On a encore d’autres très bonnes nouvelles qu’on a hâte de partager avec vous, mais on y consacrera un article entier très prochainement ! 😊 Restez dans le coin !

 

Merci encore à tous, prenez soin de vous et de vos proches.

c'est aprti pour les dernières news de l'assoc

 

 

Femmes du monde, laissez entendre votre voix !

Femmes et solidaires

Avec l’apparition de la Covid, la situation des femmes du monde entier se dégrade. Levant parfois le voile sur des situations méconnues ou que l’on tente de cacher, parce que trop dures à regarder en face. Malgré tout, la parole se libère et petit à petit, les femmes osent se mettre en lumière. Si elles ne le font pas, alors qui le fera pour elles ?

La parole des femmes

Au Japon, le Corona virus révèle une vague de suicide massif de femmes, notamment de très jeunes femmes. Ce sont elles qui souffrent des emplois les plus précaires, elles qu’on pousse à être dépendantes d’un père ou d’un mari et qui finissent, livrées à elles même par se prostituer pour subvenir à leurs besoins. La seule autre alternative, communément acceptée au Japon pour ceux qui se sentent un “poids pour la société” : le suicide.

En France, les femmes souffrent aussi de ce poids du silence. La femme doit prendre sur elle, c’est son devoir, c’est sa fonction.

Il est important de nouer un dialogue entre les femmes, quelques soient leurs origines afin de lutter contre cette injonction de silence.
Il est important pour celles qui le peuvent de parler, d’exprimer leur vécu, leurs mal-être, leurs rêves…
Les femmes ont besoin d’entendre d’autres femmes, de les voir grandir, et s’épanouir afin de s’avoir qu’elles le peuvent elles aussi.

femmes toutes unies pour faire entendre leur voix

BEPE dans les médias

Avec Bien Etre pour Elles, nous allons à la rencontre des médias avec plaisir, c’est un moyen de partager notre combat et de lancer ce message aux femmes : elles ne sont pas seules.
A notre petite échelle, nous souhaitons continuer à aider celles qui n’ont pas de voix et porter des projets  qui leurs assureront un avenir plus serein.
Pour cette année 2021 nous espérons vivement que le projet d’accueil de nuit de Grenoble verra enfin le jour !

Si vous aussi vous désirez soutenir l’association et ses valeurs, faites entendre votre voix !

Partagez nos campagnes et nos idées dans les médias ou sur les réseaux !
Chaque voix compte, ne restez pas silencieuse.

article du journal Mag'Ville au sujet de BEPE

 

très belle année 2021 à tous

Très heureuse année 2021!

L’association BEPE vous souhaite une douce année 2021, pleine de moments de joie avec vos proches. Une pensée toute particulière aux femmes, nous leurs souhaitons de concrétiser leurs rêves, de trouver en elles la force et le calme dont elles ont besoin pour avancer.

Une belle nouvelle année à toutes et tous !

Cette période de transition entre les fêtes de fin d’année et les célébrations du nouvel an donnent l’occasion à BEPE de faire le bilan sur une année 2020 riche en émotions.

Nous tenons a remercier chaleureusement les bénévoles, les adhérents, les solidarités de passage ou fidèles qui nous on permis de continuer notre combat pendant cette année compliquée pour tous.

Merci à ceux qui ont participé aux cours autant que possible.

Merci à ceux qui ont donnés des vêtements chauds, de la nourriture et autres produits de première nécessité.

Merci à ceux qui ont participé aux maraudes avec nous.

Merci à ceux qui, dans l’ombre, ont cousu des masques pour faire face au Covid.

Merci à ceux qui ont fait des dons, permettant à BEPE de venir en aide au plus grand nombre possible.

Merci à ceux qui sont attentifs…à leurs élèves, à leurs voisins, à ceux qui n’ont pas de voix pour demander de l’aide. Merci à ceux qui portent leur parole jusqu’à nous.

 

La fête dans la rue

En cette fin d’année, BEPE a porté les fêtes jusque dans la rue en organisant la distribution du Livre du Bonheur, ainsi que de nombreux cadeaux de Noel et d’un plateau repas de noël.

lecture en exterieurUne belle manière d’apporter un peu de chaleur humaine aux personnes à la rues.

Merci à tous ceux qui ont envoyé leurs textes ou leurs dessins ! Ils ont été très appréciés.

préparation du livre du bonheurrepas de noël pour les SDF

Pour l’année 2021, notre vœux le plus cher est de concrétiser le projet de la Maison du Bonheur ! Pour cela, BEPE a besoin de votre aide !
Agissez dès maintenant en participant à la collecte de fonds sur Hello asso pour donner une chance à ce projet d’accueil pour femmes en difficultés.
Si vous désirez en savoir davantage, lisez notre article !

⭐En 2021, découvrez et suivez nos actions sur notre compte Instagram ! ⭐

Avec les remerciements de toute l’équipe, passez une merveilleuse année 2021 !

Faites un dessin ou écrivez pour ceux qui en ont besoin

Le livre du Bonheur | BEPE

Jusqu’au 15 décembre 2020, l’initiative « Le livre du Bonheur » est ouverte !
Cette idée portée par l’association BEPE est simple : créer un livre plein de messages positifs, de poésie et de dessins afin de le distribuer aux personnes en situation précaire.

Parce que nous savons que garder le moral joue un rôle primordial pour les personnes en situations difficiles, nous appelons tous ceux qui le souhaitent à participer à la création de cet ouvrage unique en son genre.

Livre porteur de messages d'amour et de solidarité

“B happy” by Nasir Nasrallah is licensed under CC BY 2.0

Une généreuse créativité

C’est un appel à tous ses adhérents et sympathisants que BEPE a lancé afin de mener à bien le projet « Livre du Bonheur ». Ce livre qui serait offert aux personnes rencontrées lors des maraudes regrouperait les messages de soutien, les poèmes ou les dessins que vous et vos proches accepteriez de créer pour eux.
Une idée qui peut sembler saugrenue à ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de se rendre dans la rue, à la rencontre des personnes défavorisées. Non un poème ne nourrit pas, un dessin ne fournit pas de toit sur la tête. Pourtant au sein de BEPE nous savons à quel point le moral joue un rôle déterminant dans le combat des personnes à la rue ou en situation précaire.
Nous l’avons dit dans notre article sur les maraudes, l’impact d’un sourire, d’un échange est énorme sur ces personnes souvent très isolées.

Écrivez sans vous brider ! Partagez votre soutien sous forme de lettre, de petits mots, de poème, de dessin, de collage… Ceux-ci seront assemblés en alternant une page d’illustration et une page écrite.

Voici par exemple le poème envoyé par une adhérente :

« Bonjour, j’ai écrit pour les gens que vous rencontrez en maraude…
Le froid, la faim et la pénombre de la nuit..
Sont malheureusement ton quotidien
Plus de famille, mais peut-être encore quelques amis
Aujourd’hui tu ne peux plus compter sur les tiens
L’Humanité est décidément tombée bien bas
D’abandonner sur les trottoirs des hommes, des femmes et des enfants
Et tous ces gens qui passent et qui ne regardent pas
Je crois que trop de cœurs se sont éteints ces derniers temps
Mais, grâce à DIEU, certains ont encore de la lumière en eux
Et avec quelques repas et couverture, essaie de te rendre heureux
Apaise ta peine, tes angoisses et tes douleurs
Souhaite pour toi que tu puisses accéder au bonheur
Ta main tendue n’est que le reflet d’une insupportable injustice
Même si personne ne peut comprendre, ne désespère pas
Elles finiront peut-être par se refermer, toutes ces cicatrices
Même si personne ne peut comprendre, bats-toi !
Ce ne sont que des mots, rien de concret
Ça ne soignera pas tes maux, à mon grand regret
J’espère qu’ils réchaufferont ton cœur juste un moment
Juste le temps….. d’un trop court instant malheureusement »
S. V

 

 

Faites un dessin ou écrivez pour ceux qui en ont besoin

Le livre du Bonheur : comment nous faire parvenir vos créations

Si vous souhaitez participer à la création du livre du bonheur, vous pouvez nous envoyer vos créations, celles de vos enfants ou de vos proches AU PLUS TARD le 15 décembre.

Pour ce faire, 3 solutions :

  • Vous pouvez nous les amener directement au point d’accueil BEPE au 23 ter rue Anatole France à Grenoble.
  • Vous pouvez les envoyer par courrier à notre adresse postale : Bien-être pour elles, 41 avenue du Vercors, 38240 Meylan
  • Vous pouvez nous les envoyer par mail à l’adresse bienetrepourelles@gmail.com

Faites passer à votre tour le message ! Nous espérons récolter un maximum de messages d’espoir ou de solidarité pour réchauffer le cœur de toutes ces personnes qui en ont bien besoin !

 

jeune femme à la rue avec ses chiens

Les maraudes continuent | BEPE

Les maraudes à Grenoble continuent !

Aujourd’hui nous tenions à partager avec vous un peu de ce que vit l’association lorsqu’elle effectue ses maraudes sur Grenoble.

Si le trajet reste le même, les rencontres qui se font lors de ses journées de distribution ne se ressemblent jamais.

Grâce à la générosité des commerçants et des adhérents, nous démarrons notre déambulation dans les rues de Grenoble avec de gros chariots pleins de nourritures et de kits d’hygiène.

Pour cette maraude nous avions avec nous 8 litres de soupe, une vingtaine de sandwichs, 15 baguettes, des paquets de gâteaux, des barres de céréales, etc.

maraudes BEPE c'est parti !

Nous rencontrons Rita, la cinquantaine. Cherchant de quoi manger dans les poubelles, elle refuse nos offres de soupe ou de produits d’hygiène.
En revanche, elle nous demande un pantalon, car le sien serait sale. Nous découvrons alors que sa jambe a été brûlée par un liquide. Bien qu’emballée dans un sac plastique censé la protéger, elle est en très mauvais état. Nous prenons le temps de discuter avec Rita et elle finit par accepter un sandwich. Nous appelons le 115, leur signalant la blessure de cette femme livrée à elle-même et leur faisant promettre de la prendre en charge. Nous devons malheureusement continuer la maraude.

Nous rencontrons beaucoup de jeunes. Tous parlent de la difficulté d’être à la rue avec le confinement. Les magasins sont fermés et il devient extrêmement difficile de se nourrir. Ravis de recevoir de la soupe, du café et des produits d’hygiène, ils échangent avec nous quelques minutes.

logement de la ruejeune femme à la rue avec ses chiens

Autres grands affamés : les chiens ! Fidèles compagnons de ces jeunes laissés de côté, parfois unique interlocuteur et soutien moral, ils sont eux aussi affamés. Leurs maîtres se confient : ils n’ont pas pu leur donner à manger depuis plusieurs jours. Nous leur achetons des paquets de croquettes.

Les rencontres s’enchainent et les provisions s’amenuisent.

En revenant vers la gare de Grenoble, nous croisons encore diverses personnes n’ayant rien mangé depuis longtemps. Alors que toutes nos provisions sont terminées, on nous interpelle encore.

Sentiment de solitude et d’isolement

Ce qui frappe ceux qui pratiquent ces maraudes pendant l’hiver c’est le besoin de parler de toutes les personnes rencontrées.
Un besoin encore plus fort que celui de manger et qui témoigne de l’isolement total dans lequel se retrouvent les personnes à la rue.
D’habitude ignorées par les passants, elles se confient et tiennent à partager avec nous les efforts qu’elles font pour se sortir des situations dans lesquelles elles se trouvent souvent malgré elles.

Un sentiment de solitude que partage également une vieille dame que nous avons rencontrée ce jour-là. Sortie pour se mêler à l’agitation de la rue, elle nous a gentiment accompagnés durant la maraude. Nous la remercions chaleureusement pour ses conseils et pour ses paroles pleines de gentillesse.

 

Ces quelques lignes ne peuvent résumer toutes les émotions qui traversent ceux qui se dévouent régulièrement pour participer à ces maraudes, elles peuvent seulement témoigner des situations difficiles que vivent les personnes à la rue et qui sait, vous donner vous aussi l’envie de participer aux actions BEPE !

Vous pouvez également suivre nos maraudes sur YouTube :

 

En cette période difficile, n’oubliez pas qu’un sourire ou un mot peut faire une grosse différence pour le moral de ceux qui en ont cruellement besoin !

Merci à tous, prenez soin de vous et de vos proches.

 

 

venir en aide aux plus démunis

Un professeur que tout le monde aurait voulu avoir

Cette semaine, Emilie, professeur d’art plastique près de Grenoble, est venue en aide à certains élèves de sa classe.
Un geste totalement désintéressé qui réchauffe le cœur à l’approche de l’hiver et qui a donné envie à BEPE de partager son admiration pour ceux qui,
qualifiés de “personnes ordinaires” peuvent rendre la vie de certains extraordinaire !

En ce mois d’octobre 2020 et juste avant ce nouveau confinement décrété par le gouvernement, Emilie, professeur d’art plastique au lycée, constate que 3 de ces élèves semblent au plus mal. Les 3 jeunes, migrants, et qui pourtant suivent assidûment les cours, vivent sans le dire une situation exceptionnellement difficile.
Après avoir longuement insisté, le professeur découvre que ces élèves sont sans ressources, incapables d’acheter à manger. L’un d’entre eux, âgé de 18 ans, dors même chaque soir dans une voiture.

Pas question de rester sans rien faire ! Emilie contacte BEPE.
L’idée qu’en France, en 2020, des jeunes faisant tout pour réussir puissent mourir de faim nous révolte.
Bien que le cœur de mission de l’association soit le bien être des femmes, la situation dramatique de ces étudiants nous touche profondément et nous décidons évidement d’intervenir.
Nous venons de leur distribuer 5 kilos de riz ainsi que de la nourriture pour le début de confinement, des couvertures chaudes et des vestes.
Merci à eux de nous avoir fait confiance, nous continuerons à suivre leur parcours.

Merci à Emilie d’être un véritable enseignant, pas seulement présente pour délivrer un savoir mais aussi à l’écoute !

 

 

 

 

 

 

 

 

femme qui fait la manche

Femmes à La Rue ! Les maraudes de BEPE

Femmes à la rue, un terrible constat

12 % des personnes recensées comme sans domicile à Paris sont des femmes. Victimes de mauvais traitements chez elles, sans possibilité de trouver un emploi, ces femmes se retrouvent parfois forcées de quitter leur domicile seules ou avec leurs enfants.
À Grenoble comme dans d’autres villes de France, une situation semblable perdure. Le manque de structures d’accueil est flagrant, la crise du coronavirus et les mesures qui en découlent ne tendent pas à arranger les choses pour l’année 2020.
De plus en plus nombreuses, ses femmes SDF restent pourtant invisibles. L’image qu’a le grand public des sans domiciles fixes est souvent liée à celle d’un homme isolé, alcoolique, peu motivé à se sortir de sa situation. La réalité est tout autre.
Les femmes âgées par exemple, aux retraites largement insuffisantes ou qui ont toujours travaillé pour leur famille, sans toucher de salaire, sont grandement touchées par une précarité qui les jette à la rue.
Certaines ont le courage de témoigner de ces conditions de survie difficiles.

L’hiver arrive et BEPE se mobilise. L’association reprend les maraudes, à la recherche des femmes sans domiciles de Grenoble. Un engagement pour venir en aide à ces femmes en errance qui dure depuis plus de 10 ans.
Être une femme à la rue, c’est se cacher pour se protéger. Pour protéger son enfant, aussi. BEPE le sait bien et désire faire plus pour ces femmes que de leur distribuer des provisions ou du matériel de première nécessité.
Un soutien psychologique fort doit être apporté. Si possible, créer un lien, faire marcher le réseau de solidarité et sortir ces femmes de la rue.

femme à la rue

Les maraudes BEPE à Grenoble

Les maraudes ont lieu les mercredis après-midi dans Grenoble. Pourquoi la journée ? La nuit, les femmes se cachent. C’est elles que BEPE cherche à atteindre.
Depuis le parvis de la gare à 14 h jusqu’à 17 h ou 18 h, les équipes sillonnent le centre-ville.
Les bénévoles circulent par groupes de trois maximum, pour ne pas effrayer, pour ne pas envahir.
Lorsqu’elles croisent un homme en situation difficile leur demandant de l’aide, elles s’arrêtent. Cependant, c’est principalement pour les femmes que l’association se mobilise.

Un appel aux dons est régulièrement lancé.

Sacs à dos, sacs de couchage, couvertures de survie, produits d’hygiène… BEPE compte sur l’aide de tous afin de fournir aux femmes de la rue ce qui leur manque cruellement. C’est aussi une question de dignité, car dans la rue, le moral est dur à conserver. Une paire de chaussettes, des gants, un bonnet ou une écharpe peuvent alors faire une grosse différence.

Forte de plusieurs années d’expérience, BEPE prépare ses « kits d’hygiène » comprenant brosses à dents, pansements, protections hygiéniques, lingettes, gel douche et dentifrice.

les maraudes à Grenoble , un espoir pour ces femmes

Vous pouvez vous aussi nous aider en donnant du matériel ou en rejoignant les équipes bénévoles BEPE en maraudes.

Notre plus gros projet, la maison du Bonheur, peine à voir le jour. Cet accueil de nuit pour femmes en situation précaire serait pourtant un moyen formidable de venir en aide durablement à toutes ces femmes qui restent sans domicile et sans perspectives pour l’avenir.

Toutes les initiatives sont bienvenues, n’hésitez pas à nous contacter !

camp d'été BEPE

Camp d’été BEPE !

Le camp BEPE était de retour cet été pour le plus grand plaisir des adhérents de l’association !

Les 15 participants ont planté leur tente entre la Drôme et l’Isère, près de Pont-en-Royans.

Gorges de la rivière camp d'été BEPE

5 jours pour se ressourcer

C’est 5 jours et 4 nuits que sont partis les adhérents et leur famille se ressourcer dans la nature, loin du béton et des soucis du quotidien.
Munis de leur tente, sac de couchage et des affaires nécessaires pour faire un brin de toilette, enfants et parents ont pu s’évader pour de courtes vacances au vert.
Une vraie chance pour eux d’échanger et de découvrir de nouvelles façons de s’amuser ou de se reposer.

Le programme est mis en place dès le premier jour afin d’assurer l’égalité des tâches. Tout le monde doit pouvoir profiter des activités prévues !
Chasse aux sauterelles, pêche à la truite et à la saumonette, baignades, promenades… On découvre le coin et ses nombreux atouts.

vers de terre sauterelle capturée

Pour 5 euros par jour, chacun profite d’un petit déjeuner, repas du midi et repas du soir ainsi que des activités.
On ne voit pas le temps passer !

 

 

Camp d’été et bulle d’oxygène

Après les longues semaines de confinement, la bouffée d’air et de nature qu’offre le voyage est une bénédiction.
C’est l’occasion de renouer contact et d’apprécier le « vivre ensemble ».
Même les tâches de préparation des repas sont propices aux jeux et redonnent le sourire aux participants.
Pendant le camp d’été BEPE, on retrouve la joie des choses simples.
Des journées sans téléphone portable, sans réseaux sociaux qui obligent à porter son attention sur le moment présent.
Pour les familles c’est l’occasion de se retrouver dans un contexte bien différent du quotidien et
pour les femmes de l’association la possibilité de partager leurs possibles inquiétudes ou difficultés.

 

 

 

 

 

Alors qu’il est déjà l’heure de se dire au revoir et de regagner le gris de la ville, tout le monde tâche de garder le sourire.
BEPE propose tout au long de l’année diverses activités qui permettront aux adhérents de rester en contact, cependant,
parents et enfants pensent déjà à l’année prochaine et à la joie de repartir à l’aventure, ensemble !

 

Porter un masque pour protéger les autres

Masques Covid à Grenoble, Distribution aux Particuliers

Bien être pour elles, l’association iséroise au service des femmes en situations difficiles, relance sa fabrication de masques Covid sur Grenoble ! L’objectif, lutter contre le virus tout en finançant La Maison du Bonheur, le projet de foyer d’accueil de nuit pour femmes victimes de violences ou à la rue. L’idée est simple, après avoir fourni de nombreux masques aux organismes de la région, l’association étend désormais ses services aux particuliers en leur proposant ces masques artisanaux à prix libre.

Porter un masque pour protéger les autres

Acheter des masques artisanaux = aider l’association

Si vous n’êtes pas au fait des mesures mises en place par le département isérois, n’hésitez pas à faire un tour sur le site officiel du gouvernement.

Suite aux événements de ce début d’année 2020, Bien-être pour elles a lancé une initiative audacieuse, fabriquer bénévolement des masques en tissu pour le personnel médical et autres métiers de la région.
Pour assurer cette production imprévue, elle a fait appel aux talents de divers couturiers ayant tous accepté de travailler bénévolement sur cette initiative. Grâce au travail acharné de l’association, de nombreux hôpitaux, EHPAD ou encore crèches ont été pourvues de masques de qualité, répondant aux normes, confectionnées en seulement deux semaines. Pour plus de détails sur ce formidable élan de solidarité, retrouvez le premier article dédié sur le blog de BEPE.

 

masques covid rayés noirs et blancsmasques covid décorésmasques covid réalisés par l'associationLes masques artisanaux de BEPE

Les organismes officiels sont désormais tous approvisionnés en masques afin de lutter correctement contre l’épidémie. BEPE a pourtant décidé de continuer de coudre des masques en tissu, cette fois pour pallier aux besoins des particuliers.
Le masque rendu obligatoire dans certaines zones publiques, de nombreuses personnes peuvent chercher une alternative moins coûteuse et plus écologique aux masques de papiers jetables.
Les petites mains de BEPE telles que Anne ou Véronique n’ont pas perdu la main et confectionnent bénévolement des centaines de masques lavables en tissu.

Disponibles en diverses couleurs (bleu, rose, rayé noir et blanc, marron…) les masques covid fabriqués par BEPE prennent en compte le port des lunettes ou d’appareils auditifs.
Au niveau du nez, dans une petite poche de tissu est glissé un trombone permettant de pincer le masque sur les arêtes du nez et d’éviter ainsi la buée sur les lunettes. (À retirer lors du lavage en machine.)
Au lieu d’élastiques à glisser derrière les oreilles, on trouvera des attaches en tissu à nouer derrière la tête, un confort en plus, inspiré par les attaches de masques chirurgicaux.
Ces modèles disponibles pour le grand public suivent mêmes règles de conformité (protocole CHU) que ceux précédemment fabriqués pour les organismes de santé. En coton, microfibre à l’intérieur, lavable à 30 ou 40°.

Un grand merci à Estelle pour la réalisation des patrons de ces masques artisanaux très pratiques !

 

rejoignez notre chaîne de solidarité

Des masques Covid à Grenoble pour financer un accueil de nuit

Fort de l’aide précieuse de ses bénévoles et des entreprises ayant accepté de soutenir le mouvement, BEPE organise la vente et distribution de masques covid sur Grenoble et dans les alentours.
Modèles pour adultes et modèles pour enfants sont disponibles, la seule condition pour faire une demande étant de reverser un don à l’association. Ces dons serviront intégralement au financement du projet Maison du Bonheur.
La Maison du Bonheur, c’est un accueil pour femmes en difficultés, à la rue ou victimes de violences dans la région Rhône-Alpes. Un rêve que la vente de masques permettrait de financer en partie, tout en de venant en aide aux particuliers désirant mieux se protéger face au virus.

BEPE propose un lot de deux masques à prix libre. Le montant intégral de ce que vous verserez sera utilisé pour la construction de la Maison du Bonheur.
À partir de trois masques, il vous sera demandé de verser un minimum de 3 € par masque.

 

Alors, si vous cherchez des masques lavables, par confort, volonté écologique ou même simplement pour faire des économies, n’hésitez pas à votre tour à rejoindre le mouvement de solidarité et à faire un don en échange des jolis masques en tissu confectionnés par nos bénévoles.

solidarité

Association BEPE : pour le bien-être des femmes

L’association BEPE (Bien Être Pour Elles) est une organisation luttant contre la précarité et la solitude des femmes de tous horizons, située à Grenoble. Elle propose de multiples activités physiques et sociales accessibles aux femmes de la région afin de créer pour elles une bulle de bien-être, un espace et un moment relaxant. Ouvertes à toutes, les activités sont diverses (tir à l’arc, self défense, natation…) et permettent à l’association de continuer ses actions de solidarité. En effet, préoccupé par l’isolement de nombreuses femmes, qu’elles soient mères célibataires, sans emploi, à la rue ou en mauvaise santé, BEPE souhaite mettre toutes ses ressources en œuvre afin de répondre à leurs besoins de sécurité et d’écoute.

solidarité

Bien-être pour elles, qu’est-ce que c’est ?

Origines de l’association

À l’origine de Bien Être Pour Elles, une femme désirant mettre ses compétences et son expérience aux services des personnes dans le besoin. Juin 2007 à Grenoble, Christel, entourée de quelques amies, décide de créer une association capable d’apporter un peu de joie aux femmes en situations difficiles. BEPE propose diverses activités où ces femmes pourraient se retrouver, partager et respirer loin des tracas du quotidien. Une mission qui tient à cœur à sa fondatrice, elle-même témoin des différents abus physiques ou psychiques que les femmes peuvent subir au jour le jour. En initiant ces rencontres, Bien Être Pour Elles offre également à ces femmes l’occasion de s’exprimer sans jugement. Un premier pas vers de nombreux changements bénéfiques. Des débuts réussis qui appelleront de nouveaux projets ainsi qu’un agrandissement progressif de l’association.

Objectif bien être

BEPE souhaite venir en aide aux femmes en situation de détresse ou vivant sous le seuil de pauvreté. Tout en poursuivant la mise en œuvre d’activités et d’évènements, l’association réalise également des distributions de colis alimentaires ou de produits d’hygiène afin de répondre aux besoins de nombreuses femmes en situation difficile. Briser leur solitude, les écouter et leur donner les moyens d’exprimer leurs problèmes est une priorité.
Objectif :
promouvoir le bien-être des femmes de milieux variés et soutenir les femmes en situation de crise, les accompagnant sur le chemin de l’autonomie, vers une vie plus épanouie.

écoute et partage

Accueil d’urgence

Les centres d’hébergement d’urgence pour femmes en difficulté à Grenoble sont rares. Les femmes sans domicile fixe ou victimes de violence conjugale sont, au contraire, trop nombreuses à errer de nuit, sans trouver d’endroit où dormir. Pour lutter contre ce fléau, Bien Être Pour Elles désire mettre en place un accueil d’urgence nocturne. Ne disposant d’aucune aide ou subvention, BEPE compte uniquement sur ses donateurs et ses bénévoles pour aider ces femmes livrées à elles-mêmes. Nommé « Maison du Bonheur », ce projet nous tient à cœur et nous espérons qu’il pourra se réaliser grâce à votre soutien.

Une association qui agit pour le bien-être des femmes

Participez à nos activités…

Bien-être, confiance en soi, rencontres : nous offrons aux femmes de Grenoble et à leurs familles de nombreuses activités à partager. Du sport nautique aux pique-niques en passant par les cours de yoga, nous réunissons les femmes de différents milieux et origines, leur accordant un moment de joie, véritable bouffée d’oxygène dans un quotidien parfois harassant.
Vous aussi participez aux activités proposées par l’association.
Ouvertes à tous, elles vous permettront de soutenir les actions de BEPE tout en profitant de jolies expériences.

sensation de liberté

et à nos actions !

Nous faisons marcher le réseau de bienveillance BEPE afin de venir en aide à un maximum de femmes dans le besoin ! BEPE a besoin de dons, mais également de bénévoles pour prendre part aux diverses actions mises en place tout au long de l’année. Depuis 2007, la chaîne de solidarité n’a cessé de grandir, permettant à BEPE d’intervenir plus facilement auprès des femmes et des enfants en situations difficiles. Journée du bonheur, journée de la femme, livraison de paniers alimentaires, projet “Maison du Bonheur”… L’association voit grand et ne cesse de s’engager dans de nouveaux projets qui offriront une meilleure prise en charge et un suivi plus poussé de ces milliers de femmes dans le besoin.

Réunir les femmes, les aider à partager leurs expériences, promouvoir leur indépendance et leur bonheur : voilà ce qui motive l’association Bien Être Pour Elles, année après année. S’investir pour les autres et prendre du temps pour soi, écouter et s’épanouir… BEPE regroupe autant d’histoires que de femmes accompagnées ou de volontaires engagés. Avec bienveillance, nous espérons continuer longtemps à venir en aide aux femmes en détresse grâce aux actions de solidarité soutenues par les bénévoles de l’association.